Artículos

Un meilleur rendement en tomates sous l’effet d’une solution nutritive contenant 7 mM de nitrate et 1 mM d’ammonium

L’objectif de cette étude était de déterminer la proportion relative de NO3- et de NH4+ dans la solution nutritive pour contrer la salinité. L’effet sur le rendement et la qualité des tomates cultivées sous abri avec ou sans adjonction de NaCl dans la solution nutritive et pour diverses proportions relatives de NO3-/NH4+ a été évalué. Les tomates étaient cultivées sous serre à Rehovot, Israël. Des pousses de 30 jours cultivées à des fins commerciales ont été repiquées dans des pots de 10 L contenant de la perlite de granulométrie 4 nettoyée. La solution nutritive de base était composée de N:P:K à 8:1:6 mM. L’azote a été appliqué sous forme de NH4+ (dans du sulfate d’ammonium) à 0, 1, 2 ou 4 mM, combiné à du NO3- pour atteindre une concentration totale en N de 8 mM dans la solution nutritive. Le principal engrais utilisé pour augmenter la concentration de la solution nutritive en nitrate a été le nitrate de potassium. Le traitement salin a commencé 10 jours après le repiquage, et la concentration en sel a augmenté progressivement de 0 à 45 mM de NaCl sur 14 jours. La CE totale de la solution nutritive était de 2,7 dS/m pour le témoin sans NaCl, et de 7,4 dS/m pour les traitements salins.

Les expériences de départ ont été réalisées sur quatre cultivars hybrides de tomate : deux hybrides à gros fruits et deux à petits fruits. Des différences significatives en termes de baisse de rendement en conditions salines ont été observées. L’effet de la source d’azote sur l’atténuation de la salinité a été étudié en détail sur le cultivar à gros fruits, plus sensible à une augmentation de la salinité dans la solution nutritive : le cultivar « R144 ».

Les rendements les plus élevés en fruits ont été observés pour le traitement au rapport de 7 mM de NO3- pour 1 mM de NH4+ (5980 g de fruits par plant sans NaCl et 3320 g de fruits par plant en conditions salines). La diminution de la concentration en nitrate à 6 ou 4 mM dans la solution nutritive a produit des rendements commercialisables inférieurs pour les traitements témoins comme salins (Tableau 1).

Dans le groupe témoin (sans adjonction de NaCl), le traitement en proportion de NO3-/NH4+ à 1/1 a réduit le rendement de 26 % par rapport au rendement optimal obtenu pour un rapport NO3-/NH4+ de 7/1.

Les baisses de rendement en conditions salines ont été imputées à la diminution du poids des fruits. L’absorption d’eau par les plants de tomates diminue théoriquement avec l’augmentation des concentrations en sel dans la solution nutritive. Il se peut que cela ait entraîné une diminution du poids des fruits. Cependant, il est peu probable que l’adjonction de 1 mM de NH4+ à 7 mM de NO3-, ait augmenté le transport de l’eau vers les fruits, car la teneur totale en sucres solubles des tomates n’a pas été affectée par la forme du N. Le moment de la récolte dans cette expérience a été retardé d’une semaine avec l’application d’ammonium. La prolongation de la période de développement des fruits est probablement une raison de leur plus grande taille. Dans le groupe témoin non traité au NaCl, un poids inférieur des fruits à été observé avec le traitement avec une proportion de NO3-/NH4+ de 1/1.

L’augmentation de la concentration de NH4+ dans la solution a induit une augmentation de l’incidence de la PA (pourriture apicale) dans les groupes de traitements témoins comme salins (Tableau 1). La concentration maximale en ammonium (4 mM) a produit le plus faibles LAI (indice de surface foliaire) et teneurs foliaires en matière sèche pour les deux dosages en NaCl (0 et 45 mM) par rapport à 1 ou 2 mM de NH4+. L’incidence de la PA a augmenté avec l’augmentation des concentrations en NH4+, et l’addition de NaCl a encore aggravé l’incidence de la PA.

La qualité des fruits, en termes de pourcentage total de sucres solubles, d’acidité titrable et de conductivité électrique du sérum de fruit, a augmenté de manière notable avec l’augmentation de la salinité. La source de N n’a pas affecté ces paramètres. Les auteurs concluent que l’utilisation de NO3- principalement avec l’adjonction de NH4+ jusqu’à 1 mM peut contrer les effets néfastes de la salinité, car elle a permis d’améliorer la taille des fruits moyennant une perte de qualité minime.

Tableau 1. Effet de la source de N et de la salinité sur le rendement des tomates et la qualité des fruits (cultivar hybride indéterminé « R144 »). Dans chaque colonne, les moyennes suivies de la même lettre ne sont pas significativement différentes à 5 % (modèles des moindres carrés ordinaires selon JMP).

Autor

Ben-Oliel, G., S. Kant, M. Naim, H.D. Rabinowitch, G.R. Takeoka, R.G. Buttery et U. Kafkafi. 2005. Effects of ammonium to nitrate ratio and salinity on yield and fruit quality of large and small tomato fruit hybrids. Journal of Plant Nutrition, 27(10): 1795-1812.

Artículos Relacionados