Artículos

Symptômes d’une carence en potassium des oliviers

Une carence des oliviers en potassium se manifeste par une chlorose des feuilles les plus anciennes qui démarre à leur extrémité et progresse vers la base des feuilles. Dans les cas sévères, cette chlorose évolue en nécrose en suivant le même schéma. Les feuilles affectées présentent également une taille réduite, et leurs extrémités tendent à s’incurver vers le bas. Ces symptômes sont particulièrement prévalents en automne et en hiver. Cependant, un diagnostic de carence en potassium n’est pas garanti par ces symptômes, et une analyse des feuilles doit le confirmer. Les feuilles en carence contiennent environ 0,1 % à 0,3 % de potassium (sur la matière sèche), tandis que la teneur de feuilles bien approvisionnées est comprise entre 0,4 % et 1,7 %. Une carence sévère causera un dépérissement des brindilles, et une diminution du nombre de fruits et de leur taille. Le cation potassium (K+) étant plutôt mobile dans les systèmes de transport de la plante, le xylème et le phloème, et comme la plante est programmée pour privilégier le développement des tissus jeunes, la tendance de la plupart des plantes est d’extraire le K des organes et tissus anciens pour le fournir aux plus récents. C’est la raison pour laquelle une carence en K se manifeste généralement en premier lieu sur le feuillage plus ancien et plus mature de la plante.

Artículos Relacionados