Artículos

Symptômes d’une carence en potassium de la vigne

Une carence sévère en K ralentit également le mûrissement des raisins au stade final de grossissement et d’accumulation de sucre. Cependant, chez les cultivars rouges, les zones chlorotiques peuvent devenir rougeâtres ou brunes après que leur bord s’est recourbé vers le haut. Comme le cation potassium (K+) est plutôt mobile dans les systèmes de transport de la plante, le xylème et le phloème, et comme la plante est programmée pour privilégier le développement des tissus jeunes, la tendance de la plupart des plantes est d’extraire le K des organes et tissus anciens pour le fournir aux plus récents. C’est la raison pour laquelle une carence en K se manifeste généralement en premier lieu sur le feuillage plus ancien et plus mature de la plante.

Les nouvelles pousses peuvent être sous-développées chez les arbres affectés. Les fruits peuvent ne pas se développer en largeur et en termes de couleur, et leur durée de conservation peut également diminuer. Une carence sévère en K peut être apparente dès la floraison et peut induire une chlorose de la majeure partie de la surface foliaire ainsi que des marges des feuilles. Cependant, chez le cépage Thompson seedless (Sultana) et d’autres cultivars sans pépins, les symptômes typiques d’une carence en K se manifestent sur les tiges jeunes, juste avant la floraison, même si une analyse du sol révèle une teneur suffisante en K. Par chance, ces symptômes sont passagers et aucun symptôme de carence en K ne se prolonge au cours de la saison. Ce phénomène est connu sous le nom de « fausse carence en potassium » ou « fièvre printanière ». Un manque de potassium réduit notablement la production de glucides dans les feuilles et leur transport vers les fruits. Cela provoque une diminution de la TSS et le développement d’une coloration rouge.

SQM-Symptoms of potassium deficiency in grapevine

Artículos Relacionados