Artículos

Les applications foliaires de nitrate de potassium dans les agrumes ont été bénéfiques en termes de rendement des fruits, de nombre de fruits et de réduction de l’éclatement des fruits.

Trois niveaux de nitrate de potassium à 2 %, 4 % et 6 % ont été testés en pulvérisation foliaire à différents moments, c’est-à-dire que la première application a eu lieu au stade de la pleine floraison, la deuxième application au moment où le diamètre du fruit était de 1,5 à 2,0 cm, et aux deux moments d’application.

L’objectif était d’étudier les effets de ces pulvérisations foliaires sur la mise à fruit, le rendement, la qualité des fruits et la division des fruits d’orangers navel Washington (Citrus sinensis) de 40 ans en Égypte, pendant les saisons de croissance 2008 et 2009. Les arbres ont été plantés dans un sol argileux à un espacement de 5x5 m dans un plan en blocs aléatoires avec 4 répétitions d’arbres individuels.

Les traitements au nitrate de potassium (KNO3), surtout aux concentrations les plus élevées, ont augmenté la taille des fruits, l’épaisseur de la peau et l’acidité du jus par rapport au contrôle. De plus, il a été observé que les arbres pulvérisés lors de la première application ou lors de la première et de la deuxième application ont donné les meilleurs résultats, tandis que la deuxième application a montré la meilleure performance pour réduire l’éclatement des fruits. Cette réduction de l’éclatement des fruits n’a été observée que pour les pulvérisations de KNO3 à 4 % et 6 %.

Le rendement le plus élevé (+53 %), par rapport au contrôle, a été obtenu avec une pulvérisation pendant la pleine floraison à 4 % de nitrate de potassium (Figure 1). L’augmentation du rendement s’explique par l’augmentation du nombre de fruits par arbre récolté.

Figure 1. Rendement moyen sur deux saisons (kg/arbre) des orangers navel de Washington, affecté par le nitrate de potassium :

Autor

Abd El-Rahman, G.F., M.M. Hoda et A.H.T. Ensherah. 2012. Effet du GA3 et du nitrate de potassium à différentes dates sur la mise à fruit, le rendement et le dédoublement de l’orange navel Washington. Nature and Science, 10(1) : 148-157

Artículos Relacionados