Artículos

Le bon choix pour la production de tomates

Une nutrition équilibrée des plantes, au bon moment, est la clé pour optimiser le rendement et la qualité de la production de tomates, qu’elles soient cultivées dans le sol ou en serre. Le maintien des bons équilibres est une pratique de gestion facile à atteindre. 

L’échantillonnage du sol pour les cultures de plein champ est un outil de gestion essentiel afin de déterminer les bons taux d’éléments nutritifs à appliquer. Dans la production en serre, Combrink et Kempen, dans « Nutrient Solution Management », suggèrent les niveaux suivants en mmolc/L (meq/L) pour les systèmes hydroponiques « drain to waste » dans les conditions sud-africaines : NH4+ 1, K+ 7, Ca++ 8,5, Mg++ 3,5, NO3- 12,5, H2PO4- 1,5, SO4-- 6 et les oligo-éléments en mg/L : Fe 0,85, Mn 0,55, Zn 0,3, B 0,3, Cu 0,05 et Mo 0,05. Ceci pour être appliqué à une conductivité électrique de 2 mS/cm.

Les composantes du rendement affectées par de mauvais équilibres nutritionnels seront la mise à fruit, la croissance des fruits, le rendement, la maturation, la couleur, la fermeté, la durée de conservation, le roussissement, les sucres totaux, l’acidité, le gonflement, la pourriture apicale, le goldspeck, la fissuration, l’insolation, les maladies, le tissu blanc interne et le liège. 

En culture de plein champ et en culture hydroponique, le potassium puis l’azote sont les deux éléments les plus utilisés par la culture de la tomate. Pour les cultures de plein champ et un objectif de 100 mt par hectare, les recommandations de 250-300 kg de N et 350-400 kg de K par hectare ne sont pas rares. Tous les éléments sont importants, mais après N et K+, les cations positifs Ca++ et Mg++ sont également absorbés en quantités relativement élevées.

En culture de plein champ et en culture hydroponique, le potassium puis l’azote sont les deux éléments les plus utilisés par la culture de la tomate.

La question est de savoir comment optimiser l’absorption des cations : K+, Ca++ et Mg++ dans n'importe quelle culture ? Une plante pousse mieux lorsqu’elle est équilibrée sur le plan électrochimique, ce qui peut être facilité par l’utilisation d’un contre-ion négatif (anion) qui agit en synergie avec les cations positifs. La meilleure façon d’y parvenir est de maximiser la quantité de NO3- (anions nitrates) chargés négativement en conjonction avec les cations chargés positivement.  

Le nitrate de potassium (Ultrasol® K Plus) est l’un des produits utilisés pour maximiser les nitrates afin de faciliter et d’optimiser l’assimilation du potassium, du calcium et du magnésium dans la culture de la tomate. Un bon exemple d’une nutrition inadéquate en nitrate (par implication, un excès d’ammonium-N) est l’incidence de la « pourriture apicale » qui est une carence en calcium « physiologiquement induite » causée par la compétition d’absorption entre le NH4+ et le Ca++, même si le Ca++ est donné en quantité adéquate. La même compétition pour l’absorption se produit entre le NH4+-N et les cations K+ et Mg++

Le rapport entre le nitrate-N et l’ammonium-N près des racines du plant de tomate (rhizosphère) devrait idéalement être supérieur à 75:25 respectivement pour les cultures de plein champ et supérieur à 90:10 pour les cultures hydroponiques. Cette synergie permet non seulement d’améliorer l’absorption des cations en maintenant un équilibre électrochimique dans la plante, mais aussi de maintenir un pH optimal dans la rhizosphère.

Les avantages d’une nutrition équilibrée, d’un pH rhizosphérique optimal et de l’accumulation de matière sèche ont des implications pour l’amélioration du rendement et de la qualité.

Une nutrition excessive à l’ammonium (engrais à base d’ammonium ou d’urée) doit être évitée, car le cation NH4+ va non seulement interférer ou entrer en compétition avec l’absorption des autres cations, mais peut également abaisser le pH de la rhizosphère de 1,5 unité de pH. Le pH étant une échelle logarithmique, la réduction du pH près des racines peut être de l’ordre de 10 à 100 x plus acide qu’elle ne devrait l’être. En outre, dans des conditions de racines chaudes, la nutrition à l’ammonium peut provoquer une toxicité à l’ammoniac dans les racines, car l’étape suivante vers les composés organiques peut être bloquée dans les racines chaudes. En conséquence, les plants de tomates se flétriront et mourront.

Dans toutes les cultures horticoles, l’accumulation de matière sèche est plus importante, jusqu’à doubler dans certains cas, lorsque le nitrate-N est la source d’azote préférée. Dans de nombreuses cultures, le nitrate est converti en composés organiques principalement, mais pas toujours, dans les feuilles et l’ammonium est converti en composés organiques presque exclusivement dans les racines. La conversion de l’ammonium-N en composés organiques dans les racines est inefficace du point de vue énergétique, nécessitant de l’énergie sous forme d’hydrates de carbone transférés depuis les feuilles. La conversion du nitrate-N en composés organiques dans les feuilles est largement déterminée par l’énergie lumineuse et est donc économe en énergie, ce qui laisse davantage d’hydrates de carbone pour l’accumulation de matière sèche par la culture.

Les avantages d’une nutrition équilibrée, d’un pH rhizosphérique optimal et de l’accumulation de matière sèche ont des implications pour l’amélioration du rendement et de la qualité. Le retour sur investissement (ROI – argent dans la poche) de l’agriculteur augmentera en conséquence. L’utilisation d’Ultrasol® K Plus comme source de potassium améliorera le retour sur investissement global.

​​

*Reg N° K520 Loi 36/1947. Titulaire de l’enregistrement Sociedad Quimica y Minera (Africa)(Pty)Ltd.

**Toutes les affirmations contenues dans cet article peuvent être étayées par des références qui peuvent être fournies sur demande.
Avis de non-responsabilité : Les informations contenues dans le présent document sont données au meilleur de la connaissance de SQM et sont considérées comme exactes. Les conditions de votre utilisation et de l’application des recommandations suggérées sont indépendantes de notre volonté. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude des données ou des déclarations contenues dans le présent document. SQM décline expressément toute responsabilité relative à l’utilisation des recommandations et ne peut en aucun cas être tenue responsable de tout dommage particulier, accessoire ou consécutif découlant de cette utilisation. 

Artículos Relacionados