Artículos

Effet des caractéristiques du sol sur la nutrition minérale de l’amandier

L’analyse des feuilles comme base du plan de fertilisation
Feuilles à prélever : une feuille par nœud, ne portant pas de fruit. Moment de prélèvement : milieu de l’été soit, au Chili, entre le 15 janvier et le 15 février.

Niveaux critiques

Tableau 1 : teneurs en nutriments et leur interprétation concernant les amandiers.

 SHAPE  * MERGEFORMAT <v:rect id="Rectangle_x0020_378" o:spid="_x0000_s1026" style='width:14.65pt;height:14.65pt;visibility:visible;mso-wrap-style:square; mso-left-percent:-10001;mso-top-percent:-10001;mso-position-horizontal:absolute; mso-position-horizontal-relative:char;mso-position-vertical:absolute; mso-position-vertical-relative:line;mso-left-percent:-10001;mso-top-percent:-10001; v-text-anchor:top' o:gfxdata="UEsDBBQABgAIAAAAIQC75UiUBQEAAB4CAAATAAAAW0NvbnRlbnRfVHlwZXNdLnhtbKSRvU7DMBSF dyTewfKKEqcMCKEmHfgZgaE8wMW+SSwc27JvS/v23KTJgkoXFsu+P+c7Ol5vDoMTe0zZBl/LVVlJ gV4HY31Xy4/tS3EvRSbwBlzwWMsjZrlprq/W22PELHjb51r2RPFBqax7HCCXIaLnThvSAMTP1KkI +gs6VLdVdad08ISeCho1ZLN+whZ2jsTzgcsnJwldluLxNDiyagkxOquB2Knae/OLUsyEkjenmdzb mG/YhlRnCWPnb8C898bRJGtQvEOiVxjYhtLOxs8AySiT4JuDystlVV4WPeM6tK3VaILeDZxIOSsu ti/jidNGNZ3/J08yC1dNv9v8AAAA//8DAFBLAwQUAAYACAAAACEArTA/8cEAAAAyAQAACwAAAF9y ZWxzLy5yZWxzhI/NCsIwEITvgu8Q9m7TehCRpr2I4FX0AdZk2wbbJGTj39ubi6AgeJtl2G9m6vYx jeJGka13CqqiBEFOe2Ndr+B03C3WIDihMzh6RwqexNA281l9oBFTfuLBBhaZ4ljBkFLYSMl6oAm5 8IFcdjofJ0z5jL0MqC/Yk1yW5UrGTwY0X0yxNwri3lQgjs+Qk/+zfddZTVuvrxO59CNCmoj3vCwj MfaUFOjRhrPHaN4Wv0VV5OYgm1p+LW1eAAAA//8DAFBLAwQUAAYACAAAACEAFUqLIvMCAACkBgAA HwAAAGNsaXBib2FyZC9kcmF3aW5ncy9kcmF3aW5nMS54bWykVdtu2zAMfR+wfxD07tpOnYuNukWb xMWAbi2a9QMUWYmFyZInKZdu2L+Pkp3GTYc9tHlIJIo84jkklYurfS3QlmnDlcxxfBZhxCRVJZfr HD99L4IJRsYSWRKhJMvxMzP46vLzpwuSrTVpKk4RIEiTkRxX1jZZGBpasZqYM9UwCWcrpWtiYavX YanJDpBrEQ6iaBTWhEt8eYSaEUvQRvN3QAlFf7BySuSWGIAUNOtbuhwF/TgyyeT2VjeL5kG7zOm3 7YNGvMwxKCdJDRLhsDvo3GAbnkStjwD7la6dv1qt0N6jPLtvj8H2FlEwxpNRNBxiROGoW7d3VPf/ iKLV/L9xkEx7KSx6iZjGpSG3b5mdj6EJWm6PjEIzrAVDznggeggxzR2UwSCpphV4sWvTgD/kDOEH k9ZqVzFSGmdupQENWwQv0xEMhF3uvqoSNCUbq3ynvF+uF9oka7Sxt0zVyC1yrCFJD062d8a2OR1c vCaq4EJ4skK+MgBma4FKQag7czXzLfw7jdL5ZD5JgmQwmgdJNJsF18U0CUZFPB7OzmfT6Sz+4+6N k6ziZcmku+YwTnHypldrTrUyamXPqKpDaBhO2WGkYKDi6DhQRgleOjiXktHr5VRotCUix4X/dMr3 3MLXafieBS4nlOJBEt0M0qAYTcZBUiTDIB1HkyCK05t0FCVpMiteU7rjkn2cEtrlOB0Ohr5KvaRP uEX+85YbyWpumUaC1zmevDiRzDXiXJa+tJZw0a57Urj0j1JAuQ+FhqXpngC7X/jRsfsbVT47wZbw C82rFTQXPAvwvNp7+FoJBTyo4A1GldK/Tm3OD4oOJxjt4HHNsfm5IZphJL5ImJc0ThKAs36TDMcD 2Oj+ybJ/QiQFqBxbjNrl1MIOQjaN5usKboq9nFJdw3CteNf4be6OhTB2YZ8F8+p4hkyWD0STR+Am YL5zzGTwtOj0Bg8Q5SjCxrBF496LdqBalbxs4HjyPvvQ7v/E/Qn095d/AQAA//8DAFBLAwQUAAYA CAAAACEAkn2H4B0HAABJIAAAGgAAAGNsaXBib2FyZC90aGVtZS90aGVtZTEueG1s7FlLbxs3EL4X 6H9Y7L2xZL1iI3JgyXLcxC9ESoocKYnaZcxdLkjKjm5FcuqlQIG06KEBeuuhKBqgARr00h9jwEGb /ogOuS9SouIHXCAobAHG7uw3w+HM7Mzs8M7dZxH1jjEXhMVtv3qr4ns4HrExiYO2/2iw/dlt3xMS xWNEWYzb/gwL/+7Gp5/cQesjSpIhQ3w8CHGEPRAUi3XU9kMpk/WVFTECMhK3WIJjeDZhPEISbnmw MuboBBaI6MpqpdJciRCJ/Q2QKJWgHoV/sRSKMKK8r8RgL0YRrH4wmZAR1tjxUVUhxEx0KfeOEW37 IHPMTgb4mfQ9ioSEB22/ov/8lY07K2g9Y6JyCa/Bt63/Mr6MYXy0qtfkwbBYtF5v1JubhXwNoHIR 12v1mr1mIU8D0GgEO011sWW2Vrv1DGuA0kuH7K3WVq1q4Q35tQWdNxvqZ+E1KJVfX8Bvb3fBihZe g1J8YwHf6Kx1tmz5GpTimwv4VmVzq96y5GtQSEl8tICuNJq1br7bAjJhdMcJX2vUt1urmfASBdFQ RJdaYsJiuSzWIvSU8W0AKCBFksSenCV4gkYQk11EyZATb5cEIQRegmImgFxZrWxXavBf/er6SnsU rWNkcCu9QBOxQFL6eGLESSLb/n2Q6huQs7dvT5+/OX3+++mLF6fPf83W1qIsvh0UBybf+5+++efV l97fv/34/uW36dLzeGHi3/3y1bs//vyQeNhxaYqz716/e/P67Puv//r5pUP6JkdDEz4gERbePj7x HrIINujQHw/55TgGISImx2YcCBQjtYpDfk+GFnp/hihy4DrYtuNjDqnGBbw3fWop3A/5VBKHxAdh ZAH3GKMdxp1WeKDWMsw8mMaBe3E+NXEPETp2rd1FseXl3jSBHEtcIrshttQ8pCiWKMAxlp56xo4w duzuCSGWXffIiDPBJtJ7QrwOIk6TDMjQiqaSaYdE4JeZS0Hwt2Wbvcdeh1HXrrfwsY2EdwNRh/ID TC0z3kNTiSKXyAGKqGnwXSRDl5L9GR+ZuJ6Q4OkAU+b1xlgIF88Bh/0aTn8Aacbt9j06i2wkl+TI JXMXMWYit9hRN0RR4sL2SRya2M/FEYQo8g6ZdMH3mP2GqHvwA4qXuvsxwZa7z88GjyDDmiqVAaKe TLnDl/cws+K3P6MThF2pZpNHVord5MQZHZ1pYIX2LsYUnaAxxt6jzx0adFhi2bxU+n4IWWUHuwLr PrJjVd3HWGBPNzeLeXKXCCtk+zhgS/TZm80lnhmKI8SXSd4Hr5s270Gpi1wBcEBHRyZwn0C/B/Hi NMqBABlGcC+Vehgiq4Cpe+GO1xm3/HeRdwzey6eWGhd4L4EHX5oHErvJ80HbDBC1FigDZoCgy3Cl W2Cx3F+yqOKq2aZOvon90pZugO7IanoiEp/bAc31Po3/rveBDuPsh1eOl+16+h23YCtZXbLTWZZM dub6m2W4+a6my/iYfPxNzRaaxocY6shixrrpaW56Gv9/39Mse59vOpll/cZNJ+NDh3HTyWTDlevp ZMrmBfoaNfBIBz167BMtnfpMCKV9OaN4V+jBj4DvmfE2EBWfnm7iYgqYhHCpyhwsYOECjjSPx5n8 gsiwH6IEpkNVXwkJRCY6EF7CBAyNNNkpW+HpNNpj43TYWa2qwWZaWQWSJb3SKOgwqJIputkqB3iF eK1toAetuQKK9zJKGIvZStQcSrRyojKSHuuC0RxK6J1dixZrDi1uK/G5qxa0ANUKr8AHtwef6W2/ UQcWYIJ5HDTnY+Wn1NW5d7Uzr9PTy4xpRQA02HkElJ5eU7ou3Z7aXRpqF/C0pYQRbrYS2jK6wRMh fAZn0amoF1Hjsr5eK11qqadModeD0CrVaN3+kBZX9TXwzecGGpuZgsbeSdtv1hoQMiOUtP0JDI3h MkogdoT65kI0gOOWkeTpC3+VzJJwIbeQCFOD66STZoOISMw9SqK2r7ZfuIHGOodo3aqrkBA+WuXW IK18bMqB020n48kEj6TpdoOiLJ3eQoZPc4XzqWa/Olhxsim4ux+OT7whnfKHCEKs0aoqA46JgLOD amrNMYHDsCKRlfE3V5iytGueRukYSumIJiHKKoqZzFO4TuWFOvqusIFxl+0ZDGqYJCuEw0AVWNOo VjUtqkaqw9Kqez6TspyRNMuaaWUVVTXdWcxaIS8Dc7a8WpE3tMpNDDnNrPBp6p5PuWt5rpvrE4oq AQYv7OeouhcoCIZq5WKWakrjxTSscnZGtWtHvsFzVLtIkTCyfjMXO2e3okY4lwPilSo/8M1HLZAm eV+pLe062N5DiTcMqm0fDpdhOPgMruB42gfaqqKtKhpcwZkzlIv0oLjtZxc5BZ6nlAJTyym1HFPP KfWc0sgpjZzSzClN39MnqnCKrw5TfS8/MIUalh2wZr2Fffq/8S8AAAD//wMAUEsDBBQABgAIAAAA IQCcZkZBuwAAACQBAAAqAAAAY2xpcGJvYXJkL2RyYXdpbmdzL19yZWxzL2RyYXdpbmcxLnhtbC5y ZWxzhI/NCsIwEITvgu8Q9m7SehCRJr2I0KvUBwjJNi02PyRR7Nsb6EVB8LIws+w3s037sjN5YkyT dxxqWgFBp7yenOFw6y+7I5CUpdNy9g45LJigFdtNc8VZ5nKUxikkUigucRhzDifGkhrRykR9QFc2 g49W5iKjYUGquzTI9lV1YPGTAeKLSTrNIXa6BtIvoST/Z/thmBSevXpYdPlHBMulFxagjAYzB0pX Z501LV2BiYZ9/SbeAAAA//8DAFBLAQItABQABgAIAAAAIQC75UiUBQEAAB4CAAATAAAAAAAAAAAA AAAAAAAAAABbQ29udGVudF9UeXBlc10ueG1sUEsBAi0AFAAGAAgAAAAhAK0wP/HBAAAAMgEAAAsA AAAAAAAAAAAAAAAANgEAAF9yZWxzLy5yZWxzUEsBAi0AFAAGAAgAAAAhABVKiyLzAgAApAYAAB8A AAAAAAAAAAAAAAAAIAIAAGNsaXBib2FyZC9kcmF3aW5ncy9kcmF3aW5nMS54bWxQSwECLQAUAAYA CAAAACEAkn2H4B0HAABJIAAAGgAAAAAAAAAAAAAAAABQBQAAY2xpcGJvYXJkL3RoZW1lL3RoZW1l MS54bWxQSwECLQAUAAYACAAAACEAnGZGQbsAAAAkAQAAKgAAAAAAAAAAAAAAAAClDAAAY2xpcGJv YXJkL2RyYXdpbmdzL19yZWxzL2RyYXdpbmcxLnhtbC5yZWxzUEsFBgAAAAAFAAUAZwEAAKgNAAAA AA== " filled="f" stroked="f">

Symptômes de carence et d’excès en nutriments principaux et recommandations en matière de correction


Azote (N)

Symptômes de carence

Une carence en azote se manifeste au début de la saison de culture, par une légère chlorose accompagnée d’une réduction de la taille des brindilles. En automne, la sénescence démarre plus tôt que la normale, les feuilles jaunissent et une exfoliation précoce suit. Cependant, des conditions de sécheresse produisent les mêmes symptômes. Une carence en azote est difficile à diagnostiquer parce que les arbres du verger sont semblables les uns aux autres.

Correction de la carence en N

Une carence en azote se corrige par un apport d’engrais azoté, appliqué au sol ou par fertirrigation.

Phosphore (P)

Symptômes de carence

Une carence en phosphore est assez peu courante. Elle ne présente pas de symptômes caractéristiques, mais les arbres qui connaissent une forte carence en P grandissent moins et leurs feuilles sont d’une taille inférieure à la taille habituelle. Une carence en P se manifeste quand la teneur foliaire en P est inférieure à 0,1 % du poids sec. Sa disponibilité dans le sol dépend du pH de ce dernier. Par exemple, dans des solutions très acides (pH de 0 à 2), il se trouve sous forme de H3PO4 ; à un pH de 2 à 7, sous la forme de H2PO4- ; si le pH augmente pour atteindre 7 à 12, l’ion HPO42- prédomine ; et à un pH supérieur à 13, il devient du PO43-. Il n’a pas été observé de carence de ce type au Chili.

Correction de la carence en P

Cette carence se corrige par l’application au sol de tout engrais au phosphore. Si les teneurs foliaires en P sont inférieures à 0,1 % du poids sec, de l’acide phosphorique (H3PO4) peut être appliqué par fertirrigation.

Potassium (K)

Symptômes de carence

Comme chez d’autres fruits à noyau (tels que les prunes, les pêches et les nectarines), une carence en potassium est peu courante au Chili et, si elle survient, elle ressemble à une carence en azote. Les feuilles nouvelles qui connaissent une carence en K présentent des symptômes au début de l’été. Elles se décolorent, et la taille des feuilles et la longueur des branches sont inférieures. Une carence légère ne permet pas d’observer de symptôme flagrant et seule une analyse des feuilles permet de la détecter. Une telle carence est dite « cachée ». Une carence en potassium est assurément liée à trois problèmes affectant les racines. Chez les bourgeons les plus vigoureux, la marge des feuilles peut être nécrotique et la taille des fruits diminue.

Correction de la carence en K

Une carence en potassium se corrige par l’application au sol de nitrate de potassium (KNO3), de sulfate de potassium (K2SO4) ou de chlorure de potassium (KCl) sous forme granulaire. Il est également possible de procéder à des pulvérisations de nitrate de potassium (KNO3), à raison de 10 kg pour 1000 L d’eau. Le chlorure de potassium (KCl) ne doit pas être appliqué par pulvérisation sur les jeunes arbres, en raison de leur sensibilité à la brûlure. Ou alors, il est possible d’appliquer tout engrais potassique soluble, ou engrais NKP, par fertirrigation.

Calcium (Ca)

Carence

Il n’a pas été observé de carence en calcium des amandiers au Chili.

Magnésium (Mg)

Symptômes de carence

Une carence en magnésium peut être associée à un pH faible du sol (acide). Les symptômes apparaissent au milieu ou à la fin de l’été. Les feuilles basales, en particulier les branches vigoureuses, sont atteintes de chlorose à leur apex et sur les bords, et la sénescence les touche précocement. Les carences en magnésium sont assez peu courantes au Chili.

Correction de la carence en Mg

Il est possible de corriger une carence en magnésium par une application de sulfate de magnésium (MgSO4) hautement soluble par fertirrigation. Ou alors, les arbres peuvent être aspergés au début de la saison de culture au nitrate de magnésium [Mg(NO3)2].

Zinc (Zn)

Symptômes de carence

Une carence en zinc se produit en cas d’utilisation continue de fumier de poulet, et/ou si le pH du sol est alcalin, supérieur à 7,5. Les symptômes apparaissent au début de la saison de culture. La floraison et le développement des bourgeons végétatifs sont retardés. En cas de carence sévère, l’extrémité des branches meurt (elle « dépérit ») ; les feuilles sont petites et pointues (« petites feuilles »), formant une rosace. En cas de carence moins sévère, les feuilles sont d’une taille légèrement inférieure à la normale et présentent une chlorose internervaire. Quand ces feuilles sont tendres, les marges peuvent être enroulées. Les fruits connaissent une réduction notable de leur taille et de leur qualité. Cette carence touche les plantations en terrain sableux. Les carences en zinc des amandiers sont plutôt courantes au Chili, en particulier dans les plantations en terrain sableux.

Correction de la carence en Zn

Il est possible de corriger cette carence par une pulvérisation foliaire de sulfate de zinc (ZnSO4) à une concentration de 0,3 % (300 g pour 100 L d’eau). Si le pH de cette solution doit être neutralisé, il est nécessaire de préparer la solution suivante : dissoudre 1 kg de soude caustique (NaOH) dans 1 litre d’eau puis prélever 30 ml de cette solution et les ajouter à 100 L de solution de ZnSO4. Ou alors, pulvériser la même solution de ZnSO4, sans la neutraliser, en automne avant la chute des feuilles.

Manganèse (Mn)

Symptômes de carence

Les carences en manganèse sont peu courantes. Quand cela se produit, les feuilles sont atteintes de chlorose, comme en cas de carence en azote. De petites zones chlorotiques apparaissent sur les feuilles, avec des marbrures qui rappellent une carence en zinc. Une carence en Mn n’affecte pas la taille des fruits.

Correction de la carence en Mn

La disponibilité du manganèse dépend du pH, donc les sols alcalins doivent être acidifiés au moyen de soufre (S) appliqué au sol, autour de l’arbre. Une autre méthode d’acidification est d’appliquer de l’acide sulfurique (H2SO4) de manière contrôlée, par fertirrigation, à raison de 18-25 kg/ha/an. Cette acidification du sol augmente également la disponibilité du zinc.

Fer (Fe)

Symptômes de carence

Cette carence est associée à un pH élevé du sol. Les carences en fer sont sporadiques. Quand cela se produit, les feuilles deviennent chlorotiques au début de la saison de culture puis jaunissent complètement. Cette chlorose peut disparaître au fil de la saison. Dans des cas similaires, les feuilles chlorotiques présentent des brûlures puis une abscision.

Correction de la carence en Fe

Cette carence se corrige par un abaissement du pH du sol en l’acidifiant au soufre (S) appliqué au sol, autour de l’arbre. Une autre méthode d’acidification est d’appliquer de l’acide sulfurique (H2SO4) de manière contrôlée, par fertirrigation, car le pH agit sur le fer.

Bore (B)

Symptômes de carence

Les branches terminales présentent des brûlures puis « dépérissent ». L’apex et les bords des branches les plus vigoureuses se nécrosent. Leur écorce craquèle et devient poudreuse. Cet aspect poudreux se manifeste sur les feuilles également. L’année suivante, les bourgeons situés près de la zone affectée produisent des branches en rosace. Les fruits présentent une gommose (exsudat de résine) à la surface de leur coque. En novembre-décembre (dans l’hémisphère Sud, ce qui correspond à mai-juin dans l’hémisphère Nord), la chute des fruits est abondante. Les feuilles sont plus petites qu’habituellement, elles se recourbent vers le haut et tendent à tomber. Dans les cas sévères, une perte totale de la récolte peut arriver. La taille des fruits est réduite.

Correction de la carence en B

Une carence en bore se corrige après la récolte, en aspergeant le feuillage de tout produit à forte teneur en bore tel que l’acide borique ou l’octaborate de sodium, connu sous le nom de « Solubor » (1 kg pour 1000 L d’eau). Le plus efficace est de pulvériser sur un feuillage jeune et tendre suffisamment abondant. Ce traitement produira son effet uniquement la saison suivante. Une autre méthode de correction est l’application de borax (B à 11 %) au sol à raison de 50 kg/ha. Ou alors, il est possible d’appliquer de l’acide borique par fertirrigation.

Cuivre (Cu)

Symptômes de carence

Les symptômes d’une carence en cuivre apparaissent en été. Les feuilles terminales deviennent chlorotiques, puis brûlent et tombent précocement. Les parties terminales des branches « dépérissent ». Les arbres ont l’air d’arbustes. L’écorce des troncs devient sombre et rugueuse. Chez le cultivar Non Pareil, une importante gommose (exsudation résineuse) apparaît avant le débourrement.

Correction de la carence en Cu

Quand l’analyse foliaire indique une valeur inférieure à 4 ppm du poids sec, et/ou si des symptômes clairs se manifestent, cette carence doit être corrigée. La correction est effectuée par l’application au sol de sulfate de cuivre (CuSO4) à raison de 2 kg/arbre, ou de Cu-EDTA à raison de 300 g/arbre. Une carence en Cu peut également être corrigée après la récolte.

Toxicité au chlorure (Cl) et/ou au sodium (Na)

Un excès de chlorure et un excès de sodium provoquent des symptômes similaires, tels qu’une chlorose et une nécrose de l’extrémité des feuilles (« brûlure des pointes »). Plus la toxicité est sévère, plus la zone nécrotique est vaste. Le pic est normalement atteint vers la fin de la saison d’activité des arbres. Il est nécessaire d’effectuer une analyse des feuilles pour établir quel est l’élément à l’origine de ces symptômes. Des teneurs en chlorure et en sodium supérieures à 0,3 % et 0,25 %, respectivement, sont considérées excessives.

Avant de planter, il est souhaitable d’analyser le sol et l’eau d’irrigation. Il existe des recommandations qui définissent les valeurs des paramètres d’analyse pour évaluer le risque de survenue chez différents arbres fruitiers, concernant le sol comme l’eau d’irrigation.