Artículos

Augmentation du rendement des pruniers en fruits secs et correction des carences en K sous l’effet de pulvérisations de nitrate de potassium.

Des pruniers « français » (Prunus domestica, syn. : prunier d’ente) cultivés sur un loam de Wyman à texture fine ont été aspergés de KNO3 à Gridley, en Californie (États-Unis). Les pulvérisations (20-22 litres/arbre, 43-48 kg/ha) de KNO3 ont été combinées à des applications au sol annuelles de chlorure de potassium (1,4-2,3 kg/arbre) ou des pulvérisations d’urée + KNO3 tenant compte des teneurs foliaires en potassium et en azote, de la taille des fruits, du taux de séchage et du rendement sec. Des pulvérisations de KNO3 ont été aussi efficaces voire plus que des applications au sol de chlorure de potassium pour maintenir des teneurs appropriées en potassium tout au long de la saison. Les plus faibles teneurs foliaires en potassium, inférieures à la teneur idéale de 1,3 %, ont été observées dans les arbres non traités au potassium. Ces arbres ont développé des symptômes d’une carence en potassium. Les arbres affichant des teneurs foliaires en potassium inférieures à la teneur optimale ont nettement bénéficié de la pulvérisation de potassium. Les arbres privés de potassium ont produit le plus faible rendement. Il a été conclu que les pulvérisations foliaires de KNO3 effectuées quatre fois au cours de la saison de culture peuvent corriger une carence relative en potassium des pruniers « français » et peuvent produire des rendements secs équivalents à ceux obtenus avec des applications de KCl au sol.

Autor

Southwick, S.M., W. Olson, J. Yeager et K.G. Weis. 1996. Optimum timing of potassium nitrate spray applications to French prune trees. Journal of the American Society for Horticultural Science 121(2): 326-333.

Artículos Relacionados