Artículos

Augmentation de 39 % des recettes brutes des cultivateurs de pamplemousse grâce à Ultrasol® K Plus

En 2010, SQM a démarré un essai d’une durée de 3 ans conduit par le Dr Brian Boman, Université de Floride, pour tester l’effet d’applications foliaires d’Ultrasol® K Plus sur les pamplemousses. L’essai a été conduit dans une plantation d’agrumes de l’Indian River, en Floride, sur des pamplemousses de la variété Ruby Red greffés sur des orangers amers servant de porte-greffe, servant principalement à produire des pamplemousses. Les arbres (plantés sur 40 ha), irrigués à l’eau de surface à l’aide de systèmes de micro-aspersion, sont cultivés sur des sols sableux sur doubles plates-bandes et avec le système d’évacuation habituel. Le bloc a subi deux des maladies les plus problématiques dans le secteur des agrumes, le chancre bactérien des agrumes et le dragon jaune, mais à très faible intensité. Les sols sableux de Floride présentent une déficience chronique en K, en particulier après une pluie d’été abondante, quand le K appliqué au sol a été lessivé en grande partie. Il est recommandé de procéder à des applications foliaires d’Ultrasol® K Plus combinées à des pulvérisations de pesticide standard pour résoudre ce problème.

L’essai a été conçu en blocs aléatoires complets avec 4 réplications de chaque traitement. Les applications ont été effectuées au-dessus de chaque plate-bande uniquement, à l’aide de pulvérisateurs à air comprimé délivrant 125 gallons (473 L) par acre (0,4 ha). Pour adapter les applications foliaires d’Ultrasol® K Plus (Tableau 1) aux stades de croissance critiques, les pulvérisations ont été appliquées en février/mars (dormance, division cellulaire), en avril/mai (après la floraison, croissance cellulaire) et en juillet/août (été, développement des fruits). Ce temps est important pour augmenter la taille des fruits, car, 70 % de la taille finale étant fonction du nombre de cellules dans le fruit, un plus grand nombre de cellules signifie généralement des fruits plus gros.

La division cellulaire s’arrête généralement fin avril et la variation de taille le reste de l’année est due à la croissance des cellules. Par conséquent, l’effet maximal est obtenu grâce à des applications permettant au K d’être disponible au cours de la floraison et après la floraison, quand le K est utilisable lors des deux phases de division cellulaire et de croissance cellulaire rapide. Une application supplémentaire d’Ultrasol® K Plus est également recommandée en combinaison avec la pulvérisation estivale (habituellement, en juillet) pour garantir un apport suffisant en K pendant toute la saison de croissance estivale.

Tableau 1. Dosages d’Ultrasol® K Plus appliqués.

La récolte a été effectuée au cours des premières semaines de février 2011 et l’analyse des données confirme clairement que les applications foliaires d’Ultrasol®K Plus sur la variété Ruby Red a produit :

  • des fruits de plus grande taille (Figure 1) ;
  • un plus grand nombre de cageots par arbre (Figure 2) ;
  • un plus grand nombre de fruits dans la classe de prix supérieure, ce qui a généré des recettes brutes supérieures de 39 % par arbre pour les cultivateurs moyennant 12,5 livres/acre/application (Figure 3).

Figure 1. Des fruits de plus grande taille grâce à Ultrasol® K Plus.

Figure 2. Un plus grand nombre de cageots par arbre grâce à Ultrasol® K Plus.

Figure 3. Un plus grand nombre de fruits dans la classe de prix supérieure a généré des recettes brutes supérieures de 39 % par arbre pour les cultivateurs grâce à Ultrasol® K Plus.

Artículos Relacionados